Déprime ou dépression ?

Mis à jour : mai 6

Il arrive à tout le monde d’avoir des moments de joie et des moments de peine.

La vie est ainsi faite, elle est une oscillation de hauts et de bas.

Et tant mieux !

Parfois, les périodes de doute, de découragement et de tristesse s’étirent sur une journée, voire des jours entiers avant de s’estomper vers une humeur plus légère.

Quand l’humeur chagrine dure plus d’une journée, s'agit-il de dépression ?


Qui n’a pas déjà prononcé ou entendu cette phrase : « J'ai fait une dépression ! », suite à une mauvaise nouvelle ou un événement difficile.

Alors, qu’en penser ?




La dépression n’est pas une déprime, quand bien même la déprime se prolonge quelques jours.

La déprime, c’est un coup de « mou », une tristesse ou un abattement sur lequel on peut avoir prise. Voir des amis, se faire plaisir, pleurer pour aller mieux…


La dépression est une maladie qui sape tout effort pour s'en défaire.

Contrairement à la déprime souvent très passagère, la dépression n’est pas forcément reliée à un événement extérieur identifiable et dure beaucoup plus longtemps, d’un mois à parfois plusieurs années quand elle devient chronique.

Tant que le sentiment d’humeur triste ne dure pas plus de trois semaines, on ne pourra pas parler de dépression.

Outre ce sentiment, la dépression va venir entamer ce qu’on appelle l’élan vital : perte de la motivation, absence de désir, impossibilité de projection vers l’avenir...

Elle regroupe un faisceau de symptômes, pas tous et pas toujours les mêmes suivant les individus.

Indifférence affective, fatigue, prise ou perte de poids, troubles du sommeil, irritabilité, idées noires pouvant conduire au suicide, désinvestissement au quotidien, baisse de libido, ralentissement psychomoteur et/ou intellectuel…

Elle n'a donc pas toujours le même visage !



Elle peut être déclenchée par un facteur extérieur comme un accouchement (dépression post-partum), une maladie grave, un deuil, la perte d’un travail, une séparation…, souvent parce que ces événements viennent raviver une fragilité déjà présente et/ou bousculer notre équilibre physiologique.

Il y a des personnes qui vont s'efforcer de donner le change, continuer à sourire et à assurer leur quotidien (dépression masquée), il y en a d’autres dont le changement de comportement évoquera plus l'agressivité ou l’indifférence que la tristesse et l'apathie, tout en étant dans un état de détresse pouvant comporter un risque vital.

Chez les enfants, elle peut se manifester par de l’hyperactivité, des colères, une chute des résultats scolaires.

La dépression est souvent insidieuse...


Alors non, une déprime de quelques jours n’est pas une dépression !


Mais si vous sentez chez un proche un changement d’attitude qui dure plusieurs semaines, ou si vous vous sentez mal, que tout devient pesant et laborieux, même les tâches du quotidien (se lever, se préparer, ...) et que votre humeur ne s’améliore pas malgré vos efforts, il est temps d’être à l’écoute.


Si d’autres changements comme ceux énumérés plus haut s’y ajoutent, parlez-en à un professionnel de la santé.

Seul un médecin ou un psychiatre saura poser le diagnostic et préconiser les traitements adaptés.

Selon l'impact de la dépression (personnel, professionnel et vital), une prescription médicale (antidépresseurs et/ou anxiolytiques) pourra être nécessaire pour soutenir un travail psychologique.

Ce travail sera important pour dénouer les mécanismes mis en place pendant cet épisode à la croisée entre corps et esprit et éviter les rechutes.


Quant à la déprime, accueillez-la et écoutez-vous !

Comme tout mouvement intérieur, elle a sûrement quelque chose à vous dire...

A bientôt !



9 vues
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

Lun - Mar - Jeu - Ven: 10h00 - 19h00

Mer : 10h00 - 18h00

​​Samedi: 10h00 - 13h00

Fermé le dimanche​

Logo de l'Association des Psychanalystes Européens

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Krystal-Conseil pour le traitement de vos informations. La base légale du traitement est le traitement des données à caractère personnel.

Les données collectées seront communiquées au seul destinataire suivant : Christelle Festin,consultante psychopraticienne.

Les données sont conservées pendant 5 ans.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données.

Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter Christelle Festin au 07 83 47 85 52.

Si vous estimez, après l'avoir contactée, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.